Le champion du monde de Fortnite s’est fait swatter en plein live

Il existe un gros problème depuis de nombreux mois maintenant aux États-Unis. Certains internautes font pour que des streamers qui diffusent leurs parties en direct sur internet se fassent arrêter par la police en plein direct. Cela à un nom et ça s’appelle se faire “Swatter”, du nom de l’unité de police “SWAT” qui intervient lors des appels urgents.

Le swatting, un phénomène en expansion

Des internautes malveillants cherchent donc des informations sur les streamers et vont ensuite appeler la police en prétextant qu’un accident comme un meurtre est en cours à telle adresse. La police prendra cet appel au sérieux et débarquera alors en faisant preuve d’une certaine violence parfois pour procéder à une arrestation. Lorsque la police débarque, la plupart du temps, le joueur est en direct et tous ses spectateurs assistent donc à la scène.

C’est le gagnant de la Coupe du Monde de Fortnite, Bugha, qui vient de subir un cas de swatting le 10 août dernier alors qu’il était en direct sur Switch. Ce jeu streamer de seulement 16 ans a connu un succès incroyable avec le jeu Fortnite et attise alors quelques jalousies. C’est lors de son live qu’on a entendu son père qui essayait de lui dire qu’il fallait venir (et arrêter ainsi de jouer). Le streamer a alors continué quelques secondes avant finalement de demander s’il s’était fait swatter. Ce qui évidemment, était le cas.

Bugha n’a finalement pas eu de problèmes

Bugha a eu de la chance et il a pu revenir quelques minutes plus tard en direct sur Twitch. Les policiers connaissaient en effet le joueur et ils ont pu rapidement comprendre que l’appel qui leur avait été passé était évidemment malveillant. Cela est quelque chose de nouveau pour le joueur et toujours choquant, on espère donc qu’il s’en remettra.

Ce phénomène est un énorme problème qui ne cesse de prendre de l’ampleur et qui inquiète aussi bien les streamers que les autorités. Notez également que c’est aussi déjà arrivé en France et que ce n’est donc pas un cas isolé qui concerne uniquement les États-Unis. Ceci dit, si ceux qui font cela sont attrapés par la police, ils risquent gros… Espérons que les condamnations serviront de leçon à ceux qui trouvent encore cela drôle. D’autant que cela peut s’avérer vraiment très dangereux et que les policiers ont probablement d’autres choses à faire que de perdre leur temps dans des interventions inutiles.

Laisser un commentaire