De l’eSport aux JO ? Oui, mais pas de jeux violents

Ce n’est plus à prouver : l’eSport est un sport, soulève des foules et les compétions sont incroyables, avec de nombreux partenaires. Aujourd’hui, il s’agit surtout de vraies compétitions et les meilleurs athlètes du monde méritent d’être récompensés comme tout sportif.

Le patron du Comité Olympique, Thomas Bach a abordé aujourd’hui de nouveau le sujet de l’eSport aux jeux olympiques. Il a alors précisé une chose très importante : il ne souhaite en aucun cas qu’il y ait des jeux vidéo violents :

“Et la ligne rouge serait des jeux vidéos meurtriers, qui feraient la promotion de la violence ou qui contiendraient quelque forme de discrimination que ce soit.”Thomas Bach

En clair, il sera forcément compliqué d’avoir des jeux comme PUBG, Counter Strike, Fortnite et autres. C’est un vrai problème car on le sait, de nombreux jeux violents sont quand même aujourd’hui présents dans des compétitions d’eSport. Selon le comité, c’est contraire aux valeurs et aux principes des jeux olympiques. À contrario, des jeux comme League of Legends ne semblent donc pas du tout poser problème pour une éventuelle intégration.

Aujourd’hui, aux yeux du grand public, l’eSport a encore une mauvaise image. Certains disent que les joueurs ne sont pas des sportifs, qu’il ne s’agit pas d’un sport, etc. Dans ce cas, peut-on considérer les échecs comme un sport ? Car les jeux vidéo, c’est aussi un vrai travail cérébral, mental et qui nécessite un entraînement en béton.

Source : Les Echos

Leave a Reply

*

Next ArticleLe premier Kit Nintendo Labo non officiel est annoncé